Au fil de l'eau à bord de ISLANDS COYOTE

Voyage autour du monde sur le catamaran Islands Coyote en famille. Départ du voyage : Ile Maurice.

03. La traversée du Canal de Mozambique : du 28/10 au 11/11/2013

03. La traversée du Canal de Mozambique : du 28/10 au 11/11/2013

C’est le lundi 28 octobre à 16h00 que finalement nous levons l’ancre pour la fameuse traversée du canal de Mozambique : on y va, on y va pas ??? et puis c’est parti… Nous avons 4 jours devant nous avant l’arrivée du vent du sud. Donc, il nous faut arriver à Bazaruto avant le samedi midi. Pour cette traversée, plusieurs possibilités s’offrent à nous : traverser directement jusqu’à Richards Bays (Afrique du Sud), ou faire des arrêts au Mozambique : à Bazaruto, Inhambame ou Maputo ou même les trois. Nous préférons passer par le Mozambique car la traversée est moins longue et ça nous permet de nous mettre à l’abri en cas de mauvais temps. Bazarato est une région magnifique du Mozambique donc ça peut être sympa de s’y arrêter mais comme nous ne voulons pas faire les formalités d’entrée au Mozambique c’est un peu risqué… mais bon on a rien sans rien.

Donc, départ lundi après-midi avec une mer assez formée : les premières heures sont un peu pénibles. Cette traversée est stressante du fait du « timing » serré, il nous faut être arrivés avant samedi midi. Pas de chance, dès le départ une latte de grand voile sort de sa fixation (une fois de plus) car elle est trop courte, il nous faut donc prendre un ris (diminuer la voilure). Pour nous mettre la pression un peu plus, nous avons les 2 premiers jours un fort courant contraire, c’est-à-dire que le bateau avance vite du fait d’un bon vent, environ 8 nœuds mais le courant nous ralentit de 3 à 4 nœuds, ce qui nous donne une allure entre 4 et 5 nœuds ! Et ce, même avec le moteur bâbord en marche (le moteur tribord nous a lâché en fin de soirée) car il ne faut pas perdre de temps, l’horreur ! Puis après le courant contraire, nous avons le droit à une nuit et une matinée avec un vent fort jusqu’à 40 nœuds ! Nous prenons 2 ris (c’est-à-dire que nous réduisons la voilure de la grand voile car il y a trop de vent) puis le 3eme ris, foc a peine déroulé et malgré ça c’est la grande vitesse… nous surfons dans les vagues, très impressionnantes d’ailleurs ces vagues : des creux de 5 mètres, on se croit sur des montagnes russes !!!! La dernière nuit, lors d’une manœuvre de prise de ris, n’ayant pas le moteur tribord pour maintenir le bateau sur son cap, la fixation de retenue de bôme lâche à cause d’un empannage brutal, (ce qui entraine la casse d’un capot de pont), du coup nous empannons brusquement de l’autre coté (la bôme passe à fond de l’autre côté), et là une des deux poulies d’écoute de GV fixée sur la bôme casse à son tour… Nous affalons la grand voile en catastrophe, nous ne pouvons plus l’utilliser !

Samedi matin : il nous reste quelques milles à parcourir. Etienne et Chantal, nos amis du Gabian qui sont déjà arrivés depuis la veille, nous mettent un peu la pression à la VHF : « il faut vous presser le vent du sud arrive, vous allez voir la passe est impressionnante, ça déferle et sans la GV et un seul moteur l’entrée va être difficile ». La réparation du moteur tribord s’impose donc en pleine mer, après une demi-heure de vérifications et de test, c’est parti, il redémarre. Alors là, nous allumons les deux moteurs et nous nous dirigeons vers Bazaruto. Je sens le stress me submerger, la matinée est longue…. Et là , SURPRISE : lorsque nous nous engageons dans la passe, une mer d’huile et pas un « pet » de vent (mes prières intérieures aurait-elle été exaucée ou est-ce un gros coup de bol ?) dans tous les cas, moi ça me va bien….

SAMEDI 02/11/2013 : ARRIVEE A BAZARUTO : magnifique !!!!!! Nous y retrouvons le Gabian et nos amis du Pirates.com rencontrés à Moramba bay : 3 bateaux au milieu de nulle part ! Nous en profitons pour nous reposer un peu, visiter le petit village, l’école et surtout marcher dans la garrigue jusqu’au lac pour voir les crocos en compagnie de Sergio (notre guide et porteur pour certains)…. sous un soleil de plomb, avec en tout et pour tout 3 litres d’eau pour 9 personnes ! Bien organisés les touristes ! Bon, les crocos on peut dire qu’on les aperçus mais pas plus…. Beaucoup d’énergie dépensée pour pas grand-chose ! si, une belle marche entre amis…

Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....
Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....

Bazaruto / Sergio notre guide et porteur pour la ballade des crocos / la case de Sergio / l'école / les dunes de sable / une pause entre amis....

MERCREDI 06/11/2013 : DEPART DE BAZARUTO. Avant de partir, il nous faut changer la latte de GV car si nous voulons avancer nous avons besoin de mettre toute la voile. Donc, nos deux bateaux copains viennent nous donner un coup de main pour remettre en place cette latte. Cette réparation faite, le départ est donné. Voilà nos 3 bateaux naviguant en direction de la passe de sortie (qui n’est pas la même que celle d’entrée), mais où est la sortie ???? Impossible de trouver la passe, des bancs de sable se sont déplacés et les points GPS de sortie ne sont plus accessibles ! Après ½ heure de recherche, « Pirates » finit par la trouver et nous voilà repartis jusqu’à la prochaine étape : Inhambame :  une journée et une nuit de nav. La journée nous avançons bien, au départ comme il y a peu de vent nous envoyons le Genaker qui nous permet d’aller plus vite, pour un peu on dépasserait le « Gabian » (non pas tout à fait quand même, difficile de rivaliser avec un skipper de 25 ans d’expérience pourvu d’un bateau 3 fois moins lourd que le nôtre). Le soir nous ramassons le Genaker et dans la nuit nous prenons le 1er ris afin de ralentir l’allure pour arriver le matin au petit jour mais pas de nuit. Une heure après nous allons encore trop vite et nous prenons le 2eme, le vent est monté et nous sommes dans le courant qui nous pousse, ça y est on l’a enfin trouvé !!!! Au petit matin, nous arrivons à Inhambame : mission accomplie, arrivée jeudi 07/11/2013. 

 

 

 

Inhambame

Inhambame

Samedi 09/11/2013, départ de Inhambame pour Richards Bays. Nous décidons de ne pas nous arrêter à Maputo car nos amis du « Catafjord » se sont fait embêter par les autorités locales et ont été sauvés par un petit mensonge : une avarie. Il est difficile à trois bateaux d’expliquer que nous avons tous un problème technique ! En plus, nous avons une fenêtre météo qui nous permet d’aller jusqu’à Richards Bay. Nous partons donc très tôt pour sortir de la passe à marée haute et nous voilà repartis pour 2 jours et 2 nuits de nav. Durant la navigation le bout du génaker se prend dans l’hélice du moteur tribord qui n’étais pas en route heureusement, nous réussissons à le couper mais plus question d’utiliser ce moteur. Il faudra donc négocier l’arrivée à Richards Bay avec un moteur.

Lundi 11/11/2013, arrivée à Richards Bay. 8h00 nous approchons de Richards Bay, un peu impressionnés car c’est un très grand port avec à l’entrée un cargo échoué depuis peu. Il faut s’annoncer mais en anglais bien sûr. Je prends la Vhf et informe notre intention de rentrer dans le port et que nous souhaitons aller directement à la Marina et non au quai des formalités car nous n’avons qu’un moteur (j’avais préparé à l’avance mon annonce). Je suppose que mon explication était claire et mon anglais convenable car ils acceptent aussitôt. Par contre, il me demande de donner le nom de notre bateau en langage international marin et là, c’est le hic. Ni Pascal, ni moi, ni même le véritable et authentique manuel des Castors Juniors de Swann  sommes capables de le donner. Heureusement, un anglais qui devait trainer sur le canal 12 de la VHF et qui  écoute la conversation vient à mon aide et épelle ISLANDS COYOTE : India, Sierra, Lima, Alpha, November, Delta, Sierra  Charly, Oscar, Yankee, Oscar, Tango, Echo. Quelle idée d’avoir un nom pareil !!!!!!!! Depuis, je l’ai noté et affiché sur la table à carte du capitaine !!!!!! 

 

03. La traversée du Canal de Mozambique : du 28/10 au 11/11/2013
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :