Au fil de l'eau à bord de ISLANDS COYOTE

Voyage autour du monde sur le catamaran Islands Coyote en famille. Départ du voyage : Ile Maurice.

10. La Namibie, Luderitz : du 03 mars 2014 au 10/03/2014

10. La Namibie, Luderitz : du 03 mars 2014 au 10/03/2014
Lundi 03 mars, après une navigation de 3 jours plutôt pépère car le vent est quasiment nul et arrière (nous avons même pêché un superbe thon dimanche) , nous ne sommes plus qu'à 1 mille de notre mouillage, il est 14 heures. Le vent à monté mais bon, la grand voile est ramassé et le génois enroulé, donc nous nous dirigeons vers le port de Luderitz. C'est à ce moment là que tout se gâte. Le vent à encore forci, nous amorçons notre virage pour rentrer dans la baie et là, le gennaker se déroule ! Autant vous dire qu'avec un vent constant à 40 nœuds et des rafales à 50 nœuds, la situation est devenue critique. Que faire, impossible de l'enrouler le vent est beaucoup plus fort que nous.... Bien sur pour éviter que l'on se fracasse contre les rochers pendant la manœuvre, nous partons vers le large à bonne vitesse puisque le vent nous pousse. Après une heure de bataille, le bout dehors arraché, le Gennaker déchiré, un chandelier de tordu, nous parvenons récupérer notre gennaker et le mettre en lieu sur dans un coffre à l'avant. Il nous faut maintenant rejoindre Luderitz. Deux heures, oui c'est bien cela, il nous faut deux heures pour rentrer à Luderitz avec les deux moteurs à fond, les 40 nœuds de vent dans le nez et les vagues de 3 mètres qui nous passent par dessus, nous n'avançons qu'à 2,5 nœuds de vitesse : déprimant !!!!! C'est donc avec 45 nœuds de vent que nous mouillons au fond de la baie de Luderitz, derrière les bateaux de pêche. On verra demain quand ça sera calmé pour trouver une meilleure place. Maintenant, je sais pourquoi au fond de moi je n'avais pas envie d'aller à Luderitz, je crois que je sentais ce qui allait se passer, comme quoi il faut toujours écouter ses intuitions !
C'est sur, nous n'avons pas l'intention de faire de vieux os à Luderitz car le mouillage est parfois très venté. Nous préparons donc le bateau pour le départ dès notre arrivée : rajout de gaz oil, achat du nécessaire pour la réparation du bout dehors, envoi du gennaker à Cap Town pour réparation...
Le port de Luderitz / Le transport de Gaz oil / Les sushis préparés par le capitaine avec le thon pêché en navigation
Le port de Luderitz / Le transport de Gaz oil / Les sushis préparés par le capitaine avec le thon pêché en navigation
Le port de Luderitz / Le transport de Gaz oil / Les sushis préparés par le capitaine avec le thon pêché en navigation
Le port de Luderitz / Le transport de Gaz oil / Les sushis préparés par le capitaine avec le thon pêché en navigation
Le port de Luderitz / Le transport de Gaz oil / Les sushis préparés par le capitaine avec le thon pêché en navigation

Le port de Luderitz / Le transport de Gaz oil / Les sushis préparés par le capitaine avec le thon pêché en navigation

Vendredi 07 mars, nous allons visiter la ville fantôme de Kolmanskop à quelques kilomètres de Luderitz. C'est une ville désertée de ces habitants et envahie désormais par le sable. Les allemands avaient construits cette ville en ramenant chaque matériaux, chaque meuble, chaque outils... d'Allemagne et s'étaient installés ici pour y rechercher des diamants. Et puis lorsqu'ils n'en ont plus trouvé ils ont abandonné la ville.
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...
Kolmanskop...

Kolmanskop...

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :